Bienvenue sur le Blog Noam-Chomsky.fr

Mis en avant

Ce site personnel et non officiel a pour but de mieux faire connaitre l’oeuvre de Noam Chomsky, linguiste, philosophe, activiste et penseur politique. Ce célèbre intellectuel américain, considéré par le New York Times comme étant « le plus important intellectuel de notre époque » ou par deux éminentes revues anglo-saxonnes « l’intellectuel contemporain le plus influent » parmi une centaine, reste très peu connu en France — quand il n’est pas étrangement diabolisé…

Sa réputation internationale est fondée principalement sur sa critique de la politique étrangère des États-Unis, ainsi que celle des médias et des intellectuels dominants. Mais Chomsky a aussi été, depuis le début des années 1990, l’un des principaux critiques du néo-libéralisme et de la « globalisation ». La pensée de Chomsky, qui n’est libérale ni marxiste, au sens habituel de ces termes, et qui ne rentre dans aucun des principaux cadres de la pensée européenne, porte également sur le pouvoir et le changement social, l’éducation, la rationalité et le postmodernisme, la nature humaine et la notion de justice. Chomsky se définit parfois comme étant un « enfant des Lumières », et il est sans doute l’héritier contemporain le plus radical de cette tradition.

Faire vivre ce site demande beaucoup d’efforts. Toute aide est donc la bienvenue (pour traduire des interviews, chercher sur Google, relire, réaliser de courtes synthèses…), n’hésitez pas à nous contacter

Noam Chomsky

« Un vrai système d’éducation donnerait des cours
d’autodéfense intellectuelle. »
[Noam Chomsky]

« Quand j’ai commencé à lire Chomsky, je me suis dit que son déploiement d’arguments, leur quantité, leur implacabilité, étaient un peu, comment dire, insensés. Un quart des arguments qu’il avait amassés auraient suffi à me convaincre. J’avais l’habitude de me demander pourquoi il devait travailler tant. Mais maintenant, je comprends que l’amplitude et l’intensité du travail de Chomsky sont un baromètre de l’amplitude, de l’étendue et de l’implacabilité de la machine de propagande à laquelle il fait face. »
[Arundhati Roy, The Hindu, 2003]


Articles particulièrement recommandés :

  Lire la suite

[2010] En mémoire d’Howard Zinn (1922-2010)

L’historien & militant américain Howard Zinn (“Une histoire populaire des Etats-Unis”, éd. Agone) est mort le 27 janvier 2010. Son cœur l’a lâché après une réunion publique, alors qu’il se rendait à une manifestation. Il avait 87 ans et continuait de parcourir les Etats-Unis pour battre en brèche l’histoire officielle et donner une version du point de vue des oubliés habituels des livres d’histoire. Loin des Pères Fondateurs, Howard Zinn replace au cœur de l’histoire les mouvements populaires – les luttes des indiens, des esclaves, des femmes, des ouvriers et des noirs. Un an avant son décès, lors d el’investiture d’obama, il déclarait “Sans actes de désobéissance civile, Obama ne mènera pas de politique de gauche”…

Ainsi, ce sont deux intellectuels – voix reconnues de cette Amérique contestataire et rebelle – qui ont beaucoup en commun, à commencer par le souhait de mettre l’anonyme à sa juste place : au cœur de l’histoire. L’un vient de nous quitter, l’autre a tenu à le saluer dans un texte publié il y a peu. Un hommage bienvenu : qui mieux que Noam Chomsky pour évoquer Howard Zinn ? Lire la suite